"Au service de la surprise des enfants "
Critique de Jordi Bordes - Recomana.cat (15.11.2017)

Montse Roig et Joan Casas ont réussi à créer un monde fragile et tendre à partir de leurs visites dans crèches et garderies. Avec une musique qui s’adapte parfaitement à chaque situation (la pièce évolue à partir de chaque trouvaille qui apparaît dans l'espace de jeu, surgissent des petits jeux très efficaces avec des éléments minimaux. .../... La connexion avec les enfants est continue. Parce que les images sont fascinantes et magiques et parce que le regard est toujours tourné vers eux. La pièce se termine par une fête, avec des cœurs colorés distribués à la volée comme de délicates feuilles d'automne. .../...   Et puis, à la fin, on danse aussi sur la scène, innocemment, surtout après la pluie de cœurs…

LINK ARTICLE

"Découvrir!"
Critique de Núria Cañamares - Recomana.cat (24.11.17)

Le spectacle est soigneusement conçu pour séduire le public entre 2 et 5 ans et, en même temps, offrir un moment merveilleux aux adultes qui les ont amenés au théâtre. Il s'agit de vivre une expérience partagée, de participer ensemble à un acte artistique chargé d'émotions, et même si ce n’est peut-être pas leur « première fois», cela n’en est pas très loin.

.../...
Tour à tour, une lune apparaît, puis une pluie d'étoiles et des nuages ​​qui volent. On rentre ensuite dans une grotte, accompagnée d’un écho, ou bien on voit comment prend vie la danseuse d'une boîte à musique. Des images, des lumières et des mélodies accompagnent une série de scènes épurées, douces et belles, dans lesquelles, à travers les yeux, le corps et l'âme de l’interprète, les enfants éveillent leurs sens et, surtout, leurs émotions ainsi que leurs liens avec les arts du spectacle.
Pieds nus, curieuse, espiègle et vêtue de blanc avec un costume qui rappelle la couche des bébés, l'analogie est évidente. C'est elle qui se meut sur scène au milieu d’un décor suggestif, mais chacun peut s’imaginer expérimenter à sa place. Les enfants réagissent ouvertement aux stimuli en émettant des acclamations ou des commentaires qui confirment qu'ils participent à la découverte. Et le plus fondamental : qu’ils prennent du plaisir.

LINK ARTICLE

Interview avec Núria Parera
El Culturista (23.10.2017)

La compagnie Blink Flash est née avec l’objectif de rendre accessible le monde de la danse et du théâtre aux plus petits. Cette année, dans le cadre du festival « El Més Petit de Tots », elle présentera la première de « Blink Flash Duncan », un spectacle basé sur la vie intense d’Isadora Duncan. Montse Roig (créatrice et interprète), Marina Cardona (chorégraphe) et Joan Casas (dramaturge) ont expérimenté avec les enfants de douze garderies avant de monter le spectacle, et le résultat est un petit bijou qui explore les émotions les plus basiques des êtres humains.

…/…

Pourquoi avez-vous choisi la vie d’Isadora Duncan comme trame de fond ?

Montse: Joan a commencé à me demander ce qui m’intéressait, quelles idées, quelles images, quelles sensations… Et tout d’un coup, je me suis rendu compte que cela avait beaucoup à voir avec la biographie d’Isadora Duncan, que je venais de lire. Elle a eu une vie intense, marquée d’évènements très forts, mais elle s’est toujours relevée pour continuer à lutter et à moderniser le monde de la danse.

Comment une biographie devient-elle un spectacle pour de si petits enfants ?

Joan: On a transformé la biographie d’Isadora en une biographie de ses émotions. On a listé les différentes émotions qu’elle est vécues au cours de sa vie, et on en a fait une sélection. Dans le fond, il s’agit d’émotions basiques que tout le monde vit à un moment ou à un autre. C’est pour cette raison qu’il est assez facile de s’identifier.

Montse: Oui, on parle de la peur, de la découverte, de la colère, du rejet, de la tristesse, de la joie… On raconte la vie d’Isadora à travers les émotions qu’elle a vécues. Et chaque émotion, on la relie à un objet et à une musique. La musique m’aide beaucoup à créer les mouvements et les objets aident les enfants, qui ont souvent besoin de quelque chose de palpable, qu’ils puissent toucher.

Joan: On joue aussi avec les couleurs.

…/…

Avez-vous fait un travail préalable de recherche qui vous serve de base à la création du spectacle ?

Marina: Oui. Le Mercat de Les Flors organise des « laboratoires » dans les crèches et garderies pour aborder les émotions à travers le théâtre et la danse. Nous nous y rendons et faisons des exercices afin de sensibiliser les enfants et également pour donner des outils créatifs aux éducateurs.

…/…

Comment réagissent les enfants des garderies ?

Montse: avec le projet du Mercat de Les Flors, nous donnons des outils aux éducateurs pour qu’ils puissent communiquer avec les enfants corporellement, pas seulement verbalement. Par exemple, si je veux qu’ils fassent une roulade, c’est mieux de faire une roulade moi aussi plutôt que de dire « allez maintenant faites une roulade »

Marina: Exactement, les émotions se vivent physiquement, surtout à cet âge. La communication non verbale est très importante.

Joan: à partir d’un certain âge, 5 ou 6 ans, les émotions cristallisent et l’enfant commence à répéter des patrons qu’il a appris, mais si on les touche avant, on peut faire un travail très profond. …/… Ce sont des années très importantes pour le développement de la personne.

Et pour terminer… que vouliez-vous faire comme métier quand vous étiez petit ?

Montse: patineuse ou juge

Marina: vétérinaire ou danseuse

Joan: technicien de l’espace, je m’imaginais comme une espèce de mécanicien-astronaute qui réparerait des fusées.

LINK ARTICLE

© 2018
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
+34 659 822 400 (Caroline)
+34 609 929 062 (Montse)
C/ Enric Granados 155, 3-2
08008 Barcelona